Logos adidas et puma
Très peu de gens le savent, mais Adidas et Puma, les deux célèbres marques qui s’affrontent actuellement au tribunal pour les droits sur une technologie nouvelle équipant leurs chaussures de running ont été créées par deux frères : Adolf et Rudolf DASSLER. Voici l’histoire des frères ennemis.
 
En 1924, les frères Adolf et Rudolf DASSLER créent la marque Gebrüder DASSLER dans le sud de l’Allemagne. L’entreprise familiale est spécialisée déjà à l’époque dans la fabrique de chaussures sport. Et la différence entre les deux frères détonne dès les premiers jours. Si l’aîné “Adi” est un technicien hors pair, une force de travail à l’origine de la conception des chaussures, son petit frère Rudolf est quant à lui un expert en communication. Leur marque va équiper les athlètes de la délégation allemande lors des Jeux Olympiques de Berlin de 1936. Un succès qui franchit l’Atlantique puisque l’Américain Jesse OWENS, alors homme le plus rapide la planète, porte-lui aussi leurs chaussures pour la compétition.
 
La success story des deux frères aurait pu continuer ainsi, mais plus les carnets de commandes se remplissent, plus l’entente entre les deux frères se détériore. Personnalités incompatibles, conflits familiaux et divergences d’opinions à propos du IIIe Reich… Les frères DASSLER décident de se séparer une fois pour toutes au lendemain de la guerre. Adolf garde l’usine et les brevets. Quant à Rudolf, ouvre juste en face de son frère une nouvelle usine… de chaussures de sport. La guerre est déclarée chez les DASSLER.
 
Adolf dépose la marque Adidas en 1949 en référence à son diminutif – ADI – et aux premières lettres de son nom de famille DAS. Rudolf prend son exemple et commence tout d’abord sa nouvelle entreprise sous le nom de RUDA. Peu vendeur, il changera deux lettres quelques années plus tard pour donner naissance à PUMA.
Si les frères rivaux ne cessent de se défier jusque leur mort dans les années 70, le combat entre les deux marques n’a lui, jamais cessé. Procès, défiances et lutte commerciale, les numéros deux et trois de l’équipement sportif ont ancré dans la culture de leurs entreprises cette rivalité.
 
Ce n’est qu’en 2009 que les héritiers des DASSLER ont décidé de faire la paix et ils en ont profité pour organiser un match amical entre les travailleurs des deux sociétés. Derrière le leader américain NIKE, ADIDAS et PUMA trustent la seconde et la troisième place du podium des plus grands équipementiers de sport.
 
Claude KANA Historien du football

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *