AG CAF menacée par la covid-19

AG CAF: vers un report pour cause de coronavirus

L’assemblée générale élective de la Confédération africaine de football (Caf), prévue le 12 mars prochain au Maroc connaîtrait selon toute vraisemblance un report. Ce potentiel renvoi qui pèse fortement sur les prochaines élections du président du comité exécutif de la CAF est dû au taux de plus en plus croissant du coronavirus au Royaume chérifien.

Le ministère de la Santé a recensé durant les dernières 24 heures 564 nouveaux cas d’infection au Covid-19, ce qui porte à 476.689 le nombre total des cas de contamination

Selon des informations révélées par les confrères du site internet marocain d’informations: Actu-maroc.com:  » Le ministère de la Santé a recensé durant les dernières 24 heures 564 nouveaux cas d’infection au Covid-19, ce qui porte à 476.689 le nombre total des cas de contamination« .

Ce taux de contamination inquiète certains membres de l’AG de la CAF. « En arrêtant cette date, on ne s’attendait pas à cette pandémie », révèle un administrateur de la CAF visiblement effrayé. Un autre qui requiert l’anonymat nous confie: « on devrait reporter ces travaux ou la tenir par visioconférence, car selon-lui il n’y a pas urgence à tenir l’AG avec cette menace qui pèse », fait savoir notre interlocuteur.

Face à ce taux d’infection à la covid-19 qui ne cesse de s’accroître dans le Royaume, on se demande comment les membres du comité exécutif de l’instance faîtière du football africain pourrait tenir leur assemblée générale le 12 mars prochain.

Que pense le président Ahmad sur la question?

Nous avons entrepris des démarches pour prendre l’avis du président en exercice de la CAF et candidat à sa succession Ahmad Ahmad sur la question. Le Malgache habituellement très ouvert n’a pas souhaité se prononcer. Certains de ses proches nous ont laissé entendre que:  « le président est extrêmement respectueux des statuts. Il n’est pas prêt à entreprendre une démarche contre ces derniers. Une réaction qui ne donne pas plus la position de celui qu’on qualifie de réformateur du football africain.

Nous y reviendrons…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *