Lions A' une délégation du Synafoc dans la tanière

Les Lions A’ ne cessent de recevoir dans leur tanière des personnalités du football camerounais. Entre anciens Lions Indomptables, Lions Indomptables en activités, membres de la direction technique nationale, ministre des sports… du bon monde défile auprès des Lions A’.

Le ballet des hommes qui sont passés s’entretenir avec les Lions A’ va démarrer avec le dernier rempart des quintuples champions d’Afrique, André Onana. Le gardien de l’Ajax d’Amsterdam en congés au Cameroun en a profité pour passer encourager ses jeunes collègues.

Un autre gardien de buts en occurrence le héro des jeux olympiques de Sydney 2000, Idriss Carlos Kameni lui emboîta le pas. Le double champion d’Afrique a saisi l’occasion de cette visite pour prodiguer des conseils à Hashou Kerrido et ses équipiers.

Le feuilleton ne va pas s’arrêter à ces derniers. A l’initiative du Ministre des Sports et de l’Education Physique, Narcisse Mouelle Kombi, une délégation du Syndicat National des Footballeurs Camerounais (SYNAFOC), conduite par son Président National, Gérémie Njitap, accompagné du Président d’Honneur du SYNAFOC, Son Excellence Roger Milla, du Conseiller Spécial, Jules Denis Onana et du sélectionneur adjoint des Lions Indomptables, François Omam-Biyik a rendu visite, mercredi 13 janvier de l’année courante aux Lions Indomptables version locale.

Samuel Eto’o n’est pas en reste.

Le quadruple ballon d’or africain et conseiller spécial de l’ancien président de la CAF, Samuel Eto’o s’est aussi entretenu avec Martin Ndtoungou Mpilé et son groupe.

Smuel Eto’o avec les Lions A’

A en croire de nombreux analystes sportifs, ces visites incessantes dans la tanière à quelques heures d’une compétition d’envergure sont jugées intempestives. Elles perturbent la sérénité du groupe et rajoute une coche de pression à ces jeunes joueurs qui n’en demandent pas davantage, lance un mécontent.

Une méthode longtemps décriée

Le défilé des autorités administratives et sportives dans la tanière à quelques heures des compétitions ont été décriées en leur temps par les anciens Lions Indomptables. Ils sont nombreux à reproduire le même schéma une fois de l’autre bord de la rive. Du coup nous sommes tentés de crier: laissez nos Lions A’ tranquilles. Ils sont assaillis!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *