La Fédération internationale des footballeurs professionnels (FIFPRO) met un terme à sa collaboration avec l’Association des footballeurs ivoirien (AFI). L’instance que gère l’ancien capitaine des Éléphants, Cyrille Domoraud est accusée entre-autre d’aller à l’encontre des principes qui sous-tendent son existence. La FIFPRO reproche à son démembrement ivoirien: « de divers manquements statutaires sérieux, l’absence d’assemblée générale depuis le 30 décembre 2017 ».

La FIFPRO s’appuie sur l’article 15.3 de ses statuts pour appliquer cette suspension. Dans la lettre co-signer par le président de l’instance, Philippe Piat et son secrétaire général, Jonas Baer-Hoffmann, il est précisé que cet arrêt d’activité de l’AFI avec effet immédiat est une intervention exceptionnelle.

Intégralité de la décision

Lettre de suspension AFILettre de suspension AFI

A en croire certaines indiscrétions, la FIFPRO verserait annuellement 400.000$ à l’AFI. Cette cagnotte est allouée à sa filiale ivoirienne afin de lui permettre de protéger et de défendre les intérêts des footballeurs du pays et de gérer les affaires courantes.

Nous reviendrons sur les répercussions de cette décision sur le parrainage de l’AFI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *