Échec de Paul Biya, président de la république du Cameroun

Le président de la république du Cameroun, Paul Biya s’invite au match qui oppose la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) à la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC). Les deux entités s’achoppent sur l’organisation de la neuvième édition des championnats Elite one et Elite two.

Chacune de ces organisations s’arroge le droit d’organiser les rencontres de la saison 2020-2021. A la Fécafoot, on promet de lancer la saison, le 22 novembre de l’année courante. Du côté de la LFPC, on fixe la date du 21, pour poursuivre la saison débutée le 1e du mois en cours.

Face à cet imbroglio, la FIFA par le biais de Veron Mosengo-Omba, son directeur en charge des associations membres a adressé un courriel à la Fécafoot, le 16 novembre dernier. Il était question dans cette correspondance de mettre un terme à ce conflit. Au contraire, la lettre de la FIFA tonne dans le milieu comme de l’huile sur du feu. Paul Biya s’invite à la médiation.

Le secrétaire général de la présidence de la république, Ferdinand Ngoh Ngoh a adressé, le 18 novembre une correspondance à son homologue des services du premier ministère, Séraphin Magloire Fouda. Dans ladite note, l’émetteur fait savoir que:

« Le président de la république (Paul Biya, ndlr) a instruit de mettre un terme à la situation confuse qui prévaut dans le secteur du football camerounais, » informe le secrétaire général du palais de l’unité ».

Dans la même lettre, Ngoh Ngoh demande à Séraphin Magloire Fouda de réunir sous son égide tous les protagonistes de cette situation, le 19 novembre 2020. Les conclusions et recommandations claires de cette réunion doivent être soumises, dès le vendredi 20 novembre de l’année courante pour l’appréciation de Paul Biya.

Ngoh Ngoh invite son collègue du gouvernement à garder à l’esprit tout au long de leurs travaux la recherche des solutions appropriées à cette situation, la nécessité d’éviter que le Cameroun se trouve en porte-à-faux avec la FIFA.

On attend de voir ce que va donner la médiation de Paul Biya.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *