FIFA: Infantino et Kagame

Le divorce entre l’actuel président de la Confédération africaine de football, Ahmad Ahmad et le président de la Fédération internationale de football association, Gianni Infantino est consommé. Le patron de l’instance faîtière du football mondial ne passe pas par quatre chemins pour officialiser cette rupture.

Dans un courriel adressé aux présidents de Fédération, le Directeur de la division association membre de la FIFA informe ceux-ci de la délocalisation du bureau d’Addis-Abeba à Kigali:  » Pour des raisons d’ordre administratif, et pour mieux répondre aux besoins de chaque fédération de cette association zonale/territoriale qu’est la CECAFA, nous avons décidé de déplacer le bureau régional d’Addis-Abeba à Kigali« , révèle Veron Mosengo Omba. Rappelons que « le bureau d’Addis-Abeba est actuellement au service des fédérations du Conseil des Associations de Football d’Afrique de l’Est et Centrale (CECAFA) et d’Afrique du Nord« , des zones quasiment acquises à la cause du président sortant de la CAF et candidat à sa succession Ahmad Ahmad.

Ouverture du bureau de Kigali, le 19 février 2021

Dans son courriel adressé aux présidents de fédération, le Directeur des associations membres de la FIFA donne la date d’ouverture du bureau de Kigali et y invite ses pairs : « Vous êtes cordialement invité à l’inauguration officielle du nouveau bureau de développement régional de la FIFA à Kigali (Rwanda) en présence du Président de la FIFA le vendredi 19 février 2021« .

Début des activités le 1er avril

Dans la même correspondance, Veron Mosengo-Omba informe que le bureau de Kigali sera opérationnel le 1er avril: « nous avons ainsi le plaisir et l’honneur de vous annoncer que notre bureau régional de Kigali sera opérationnel à partir du 1 er avril 2021 et le(s) numéro(s) de téléphones et adresse(s) électroniques de contact vous seront communiqués ultérieurement« , confirme le messager de la FIFA.

Cette décision de la FIFA de délocaliser sa représentation à Addis-Abeba que de nombreux analystes qualifient de fief d’Ahmad Ahmad est considéré par de nombreux observateurs du football international comme étant l’officialisation du divorce entre le Malgache et Infantino. D’où la question suivante: Que pourra M. Ahmad, présenté comme réformateur et défenseur de l’Afrique face à la puissance coloniale qu’est la FIFA? Réponse le 12 mars.

L’intégralité de la note de Veron Mosenga-Omba aux présidents de Fédérations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *