Fécafoot-LFPC: Geremi Njitap se prononce

Fécafoot-LFPC: Tous coupables!

Le président du Syndicat national des footballeurs camerounais (Synafoc), Géremi Sorel Njitap Fotso se prononce sur le conflit qui oppose la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) à la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC). A en croire l’ancien arrière droit du Réal de Madrid, il n’y a pas un seul fautif dans cette guerre qui met en opposition la Fécafoot et la LFPC. Les deux entités sont toutes coupables: « La fédération comme la ligue sont coupables», tranche le patron du Synafoc et président la Fédération internationale des footballeurs professionnels (FIFPRO).

Une guerre d’égo…

Pour l’ancien footballeur à la retraite, ce différend qui achoppe la Fécafoot et la LFPC depuis de nombreux mois bloquant au passage la reprise des championnats Elite one et Elite two résulte de l’égo de chacune des instances (Fécafoot-LFPC): « A cause de problèmes d’égos, les joueurs, qui sont tout de même les premiers acteurs du sport, sont pris en otage et complètement désemparés », révèle le double champion d’Afrique 2000-2002 et champion olympique 2000.

C’est scandaleux…

Le président de l’organe qui défend le droit des footballeurs camerounais pointent un doigt accusateur sur les dirigeants de la Fécafoot et de la LFPC. Selon l’ancien Lion Indomptable, ces derniers « ne pensent qu’à eux. Le football, les joueurs ne les intéressent pas« . Le « géomètre » tel qu’on surnomme le président du Synafoc pour la précision de ses balles arrêtées trouvent l’attitude des responsables de la Fécafoot-LFPC tout simplement « scandaleux« .

Espoir perdu!

Geremi Njitap semble perdre tout espoir. Il ne pense pas qu’une possible reprise des championnats Elite one et Elite two peut survenir de sitôt. Il le fait savoir: « Les matchs n’ont pas repris, je doute qu’ils redémarrent rapidement et notre sélection nationale sera évidemment pénalisée puisque les joueurs manqueront de compétition. C’est regrettable pour l’image du Cameroun« , conclut l’ancien international camerounais exaspéré.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *