Lions Indomptables: Lauren Etame Mayer vainqueur avec Arsenal

Les Lions Indomptables courent après une victoire en coupe du monde depuis 2002 (victoire 1 – 0, face à l’Arabie Saoudite, Ndlr). Depuis lors, les fauves ont participé à deux phases finales de coupe du monde pour un résultat catastrophique. La sélection camerounaise doit enregistrer aux éditions (2010 et 2014) zéro point au compteur. Un échec pour la première formation africaine à se hisser en quart de finale du mondial 90 en Italie. Cette mauvaise série semble laisser les dirigeants fédéraux indifférents.

L’ancien international camerounais, Lauren Etame Mayer ne l’est pas. Il énonce la cause des prestations déshonorantes des Lions Indomptables en coupe du monde. Il la révèle aux confrères de So Foot:

« Je pense que le problème du foot africain en général, et du Cameroun en particulier, est sa vision court-termiste des choses. La preuve dernièrement avec Clarence Seedorf : on le signe, et après trois matchs on le vire pour mauvais résultats. Combien de sélectionneurs a eu le Cameroun depuis mon époque ? C’est un désastre », s’indigne l’ancien extérieur droit d’Arsenal.

Pour le champion olympique 2000: « Il faut des plans à long terme, une base dans la méthodologie de travail et dans la philosophie de jeu, une continuité des U15 aux U20, pour que les joueurs qui arrivent chez les A sachent quel est le système de jeu et comment l’équipe fonctionne. L’Espagne a ça, je pense que l’Argentine et plein d’autres nations l’ont aussi. Est-ce que ça te garantit le succès ? Non, parce que dans le football 10+10 ne font pas 20. Mais on aura plus de chance d’être performant que dans le modèle actuel », suggère l’ancien Lion Indomptable.

Lauren Etame Mayer qui a connu les réalités du vestiaire des Lions Indomptables en tant que joueur a désormais une casquette de technicien. Il vient de réussir ses diplômes d’entraîneur UEFA. Il ne reste plus qu’à espérer que Seydou Mbombo Njoya et son équipe vont se pencher sur ses conseils.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *